ACHILLÉE MILLEFEUILLE

PLANTES | PLANTES MÉDICINALES
  • Plante : Vivace
  • Nom scientifique : Achillea millefolium
  • Classification botanique : Astéracées (Asteraceae)
  • Formes et préparations : Infusions, extraits liquides, teintures, jus, huiles essentielles
Bienfaits Achillée millefeuille

Dyspepsie, saignements, traitement des rhumes… , l’achillée millefeuille est une plante aux multiples utilisations médicinales. Elle est utilisée en phytothérapie partout dans le monde, en infusion, teinture mère ou encore en application externe, pour lutter contre les troubles digestifs et féminins, la perte d’appétit, soigner des plaies ou encore stopper des saignements. Ses nombreuses vertus sont dues à ses quelque 80 composants et multiples principes actifs.

LES BIENFAITS DE L’ACHILLÉE MILLEFEUILLE

L’achillée millefeuille est une plante que l’on peut utiliser pour soigner diverses affections. Outre ses propriétés antispasmodiques et antiseptiques, elle est très utile aux femmes, aidant à régulariser le cycle menstruel grâce aux phytostérols qu’elle contient, lesquels ont un effet progestatif. Astringente, cette plante stoppe les saignements partout dans le corps, donc également dans l’utérus. Pour cette raison, elle est très utile durant la phase de préménopause où les règles sont souvent hémorragiques.

Propriétés médicinales de l’achillée millefeuille

Utilisation interne
  • Antispasmodique et décongestionnante : l’achillée millefeuille soulage les troubles digestifs, mais aussi les douleurs menstruelles.
  • Peptique : elle aide à la digestion et soigne la dyspepsie.
  • Emménagogue : la plante stimule le flux sanguin de la région pelvienne et de l’utérus.
Utilisation externe
  • Cicatrisante et coagulante : appliquée en compresse, l’achillée millefeuille aide à stopper les saignements et à participer à la cicatrisation des plaies.
  • Anti-inflammatoire : la plante soulage les inflammations cutanées.
  • Antispasmodique : utilisée en bain de siège, elle soulage les douleurs menstruelles.
  • Antiseptique : l’achillée millefeuille aide à éviter les infections.
Indications thérapeutiques usuelles

Troubles digestifs, spasmes de l’estomac, de l’intestin ou douleurs des menstruations, cicatrisation des plaies, inflammations cutanées sont d’autant d’affections que l’achillée millefeuille peut traiter grâce à ses propriétés antiseptiques, antispasmodiques, astringentes et cicatrisantes.

Autres indications thérapeutiques démontrées

Mélangée avec du vinaigre, l’achillée millefeuille est utilisée dans certains pays, notamment le Canada, pour traiter les rhumes, les infections des voies respiratoires (en bains de vapeur) et lutter contre la fièvre. Favorisant l’excrétion des toxines tout en étant un diurétique léger, l’achillée millefeuille est encore un excellent antiseptique urinaire, efficace en cas de cystite ou d’ inflammation de la vessie ou de l’urètre.

Avertissement

Comme pour toute plante médicinale, l’achillée millefeuille ne doit pas vous exonérer d’une visite chez votre médecin traitant en cas de persistance des symptômes.

Description botanique de l’achillée millefeuille

L’achillée millefeuille est une plante vivace de la famille des astéracées poussant dans les zones tempérées de plusieurs continents (Europe, Asie, Amérique du Sud). Plante à tige peu ramifiée, elle mesure généralement de 60 à 80 cm, bien que certains spécimens puissent atteindre les deux mètres. Les tiges sont recouvertes de poils laineux et blanchâtres. Les feuilles allongées de l’achillée millefeuille sont de couleur vert foncé, pétiolées à la base. La floraison intervient entre juin et septembre : les capitules de fleurs de l’achillée millefeuille sont de couleur blanche, rose ou pourpre et portent en leur coeur des fleurons blanc-jaune à jaune.

Composition de l’achillée millefeuille

Parties utilisées

Les feuilles et les fleurs sont les parties utilisées en phytothérapie.

Principes actifs

Outre des huiles essentielles d’eucalyptol, d’azulène, de camphre et de chamazulène, l’achillée millefeuille contient de multiples principes actifs : flavonoïdes (propriétés antioxydantes) ; alcaloïdes ; polyacétylènes ; monoterpènes et triterpènes ; acides aminés, acides gras, acides ascorbique, caféique, folique, salicylique et succinique ; coumarines ; tanins.

Histoire de l’utilisation de l’achillée millefeuille en phytothérapie

L’achillée millefeuille tiendrait son nom du héros grec Achille qui, selon la légende, s’en servait pour soigner les soldats blessés durant la guerre de Troie – c’est d’ailleurs le naturaliste romain Pline qui lui donna son nom. Pourtant, il semble que son utilisation soit bien antérieure puisque cette plante était déjà connue des hommes de Néandertal. Utilisée dans un premier temps en usage externe comme cicatrisant et pour arrêter les saignements, l’achillée millefeuille a, à partir du XIXe siècle, développé sa réputation d’antispasmodique en usage interne. Durant la Première Guerre mondiale, l’achillée millefeuille était incluse dans le kit de première urgence des soldats.