Il existe un grand nombre d’huiles essentielles, mais en réalité une douzaine suffit dans sa trousse à pharmacie pour remédier à tous les petits maux du quotidien. En effet, chaque huile possède de nombreuses propriétés et peut être utilisées de plusieurs façons. Voici ma suggestion des 12 huiles essentielles indispensables à avoir chez soi :

Huile essentielle de citron

L’essence de Citron est un allié précieux pour faciliter la digestion, lutter contre les foies fatigués, les cheveux gras et les troubles de l’humeur. Remarquable antiseptique aérien, sa diffusion protège des infections virales, bactériennes ou fongiques et vous fait profiter par la même occasion de son odeur délicieusement fruitée. Si le secret de la longévité résidait dans une formule magique, l’essence de citron en ferait probablement partie.

L’utilisateur averti sera néanmoins vigilant face à son caractère irritant et légèrement photosensibilisant. Il sera indispensable pour la voie cutanée de ne l’utiliser que diluée et pour le visage que ponctuellement.

Huile essentielle de Lavande Fine

L’huile essentielle de Lavande officinale, appelée aussi lavande fine ou lavande vraie est sans conteste une huile essentielle incontournable de l’aromathérapie. Obtenue à partir des sommités fleuries de la lavande, elle est particulièrement appréciée pour son parfum délicat, ainsi que ses vertus apaisantes et régénérantes. Au vu du nombre d’articles scientifiques existants, l’huile essentielle de Lavande officinale est très probablement l’huile essentielle la plus étudiée aujourd’hui, ce qui permet de justifier sans grande difficulté de son grand intérêt pour soulager les problèmes de peau, les troubles nerveux, ainsi que les douleurs chez les petits comme chez les grands.

D’une excellente tolérance cutanée, elle pourra s’utiliser ponctuellement pure, mais il sera toujours préférable de la diluer au préalable. Elle se prêtera aussi très bien à un usage en bain, en diffusion, ou encore en olfaction via un stick olfactif.

Huile essentielle de menthe poivrée

De par sa richesse en menthol, l’huile essentielle de Menthe poivrée présente une action hautement rafraîchissante et des propriétés antalgiques remarquables, qui lui confèrent une place de premier choix dans la trousse de secours familiale ou du sportif : la Menthe poivrée est en effet une huile essentielle indispensable lors de chocs, de coups ou de piqûres douloureuses. On l’utilise également pour soulager les maux de tête et les migraines, améliorer la digestion, déboucher le nez, contrer les nausées et combattre la mauvaise haleine.

Quelle que soit l’usage de l’huile essentielle de Menthe poivrée, il est préférable de la diluer dans une huile végétale pour limiter le risque d’irritation cutanée, diminuer l’odeur qui peut être entêtante et éviter un effet froid trop important.

Huile essentielle de ravintsara

L’huile essentielle de Ravintsara est assez proche de celle de l’Eucalyptus radiata : on retrouvera donc, sans surprise, bon nombre d’indications communes à l’Eucalyptus, en particulier les infections respiratoires telles que les rhinites, rhinopharyngites, toux grasses. Antivirale superbe, elle sera aussi une alliée utile pour la prévention de la grippe, et pour lutter contre toute forme d’infection virale : herpès, hépatite… Energisante, elle vous accompagnera et vous soutiendra en cas de fatigue physique ou lors de vos convalescences. Enfin ses adeptes lui attribuent un parfum de fraîcheur, empreint de douceur.

En ce qui concerne l’huile essentielle de Ravintsara, il est préférable de la diluer dans une huile végétale . Pour un usage en toute sécurité, la qualité de l’huile essentielle de Ravintsara est évidemment importante, et en général, celle qu’on se procure directement de Madagascar est garante de bonne qualité .

L’huile essentielle de tea-tree

L’huile essentielle de Tea tree, qui a connu son essor il y a plus d’un siècle en Australie, sa terre natale, est la grande huile des états infectieux.

On la retrouve dans bons nombres de produits cosmétiques ou d’hygiène intime. C’est avant tout l’huile essentielle réflexe pour toutes les pathologies infectieuses ou inflammatoires des muqueuses et de la peau.

Huile essentielle d’eucalyptus radiata

L’huile essentielle d’Eucalyptus radiata est un des meilleurs remèdes naturels pour traiter les infections respiratoires telles que les rhinites, rhinopharyngites, toux grasses. Légèrement plus douce que l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus, elle en est d’autant plus accessible, notamment pour les enfants qui pourront profiter de ses effets respiratoires expectorants et décongestionnants des plus remarquables. En diffusion, elle agit favorablement sur les individus fatigués, en proie à des fixations ou à une agitation intérieure.

Par voie cutanée, il est préférable de la diluer dans une huile végétale. La qualité de l’huile essentielle d’Eucalyptus est primordiale, comme toutes les autres huiles essentielles , certes. On veillera scrupuleusement à choisir une huile essentielle de qualité, afin de limiter un risque d’irritation et d’assèchement des muqueuses, effets qui pourraient aboutir à des quintes de toux d’irritation, au lieu d’un apaisement de la toux.

Huile essentielle de gaulthérie

L’huile essentielle de Gaulthérie est certainement le meilleur antidouleur musculaire et articulaire de toute la pharmacopée. Très usitée dans l’univers sportif, son parfum embaume tous les vestiaires. Ses propriétés analgésiques et anti-inflammatoires apaisent presque instantanément bon nombre d’affections douloureuses : crampes, contractures, efforts sportifs, arthrose, arthrite, migraines, rien ne semble lui résister.

Il faudra se limiter à 10% maximum de Gaulthérie en application locale. Afin d’éviter une intoxication aux salicylates, il est nécessaire de limiter son usage de 8 à 10 jours, et s’il s’agit de douleurs chroniques, il ne faudra l’appliquer que 5 jours sur 7.

Huile essentielle d’hélichryse italienne

Huile certes rare et coûteuse, l’Hélichryse italienne ou Immortelle n’en reste pas moins une huile exceptionnelle, appréciée tant pour son efficacité en cas de traumatismes physiques, que pour ses belles propriétés anti inflammatoires et circulatoires. Aux articulations ankylosées, elle redonnera le mouvement. Aux tissus lésés, voir meurtris, elle offrira son étonnante activité décongestionnante et cicatrisante. Enfin aux visages rougis par la couperose, elle aidera à atténuer les petits vaisseaux sanguins.

D’une très bonne tolérance, elle pourra s’utiliser ponctuellement pure, mais la sagesse voudra qu’on la dilue dès que possible.

Huile essentielle d’estragon

L’huile essentielle d’Estragon est surprenante à plus d’un titre. Très rapidement, elle permettra d’enrayer aussi bien un hoquet persistant, un accès d’urticaire, ou une crise de spasmophilie impromptue. Ses propriétés anti spasmodiques et anti allergiques, ainsi que bien d’autres, elle les doit principalement à son composé majoritaire, l’estragole.

Elle présente cependant un profil toxicologique atypique et seul un connaisseur averti en fera usage à bon escient.

Il est préférable de n’utiliser que la voie cutanée et de respecter les précautions d’usages, les doses et bien-sûr les contre-indications.

Huile essentielle de basilic tropical

Les propriétés de l’huile essentielle de basilic tropical s’expliquent par la présence de composés actifs à l’origine présents dans les feuilles et les fleurs de la plante.

Huile essentielle de laurier

Les propriétés de l’huile essentielle de Laurier s’expliquent par la présence de composés actifs à l’origine présents dans les feuilles de Laurus nobilis (Laurier noble, Laurier sauce, Laurier d’Apollon).

Huile essentielle de thym vulgaire à thuyanol

Les propriétés de l’huile essentielle de thym vulgaire à thuyanol s’expliquent par la présence de composés actifs à l’origine présents dans les plantes fleuries de Thymus vulgaris thujanoliferum.